www.nature79.org
 Visiteur Anonyme  [J'AIMERAIS PARTICIPER]
VisionatureVisionature
ACCUEIL DE NATURE79.ORG
 
Forum de nature79.org
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Carte espèce
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
Foire aux questions
    - 
Débuter avec nature79
  Statistiques d'utilisation
Consultez les cartes
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
La faune de votre commune
 - 
Cartes de présence
DSNE & GODS
 - 
Deux-Sèvres Nature Environnement
 - 
Groupe Ornithologique des Deux-Sèvres
 - 
Sorties nature : vous êtes les BIENVENUS !
Atlas et enquêtes
 - 
Atlas des oiseaux en hiver
 - 
Atlas Amphibiens-Reptiles 2017-2019
 - 
Oiseaux des haies
 - 
Un "Refuge Chauve-souris" chez vous ?
 - 
Atlas Orthoptères (criquets, sauterelles, grillons) régional
 - 
Inventaire des arbres remarquables
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Atlas régional des papillons de jour
 - 
Observatoire des Hirondelles
Le coin du naturaliste
 - 
Odonates / Libellules
 - 
Coccinelles
 - 
Cigales
 - 
Reptiles
 - 
Orthoptères
 - 
Papillons de jour
 - 
Mammifères
 - 
Amphibiens
 - 
Oiseaux
 - 
Ascalaphes et fourmilions
 - 
Papillons de nuit
 - 
Araignées
 - 
Conseils aux photographes
Les partenaires
 - 
Bases voisines
 - 
Partenaires institutionnels
 - 
Les photographes nature en Deux-Sèvres
 - 
Le réseau Poitou-Charentes Nature
 - 
Observatoire du Marais Poitevin
 - 
Données régionales
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 689
 
vendredi 3 septembre 2021
Odonates
Nouveau validateur libellules côté DSNE, notre 1er mineur ;)

Depuis ce printemps un nouveau bénévole a rejoint le rang des validateurs côté DSNE

Très vite efficace et dans le partage de ses connaissances pour faire progresser les contributeurs, Sylvain est le 1er mineura exercé cette fonction à l'association. Grand merci à lui (et aux autres vérificateurs), dont voici le portrait :


Je m'appelle Sylvain Bost et j'ai 17 ans. J'ai commencé à m’intéresser a la nature depuis mon plus jeune age, avec mon père, et notamment sur les oiseaux qui me fascinait. Au fur et a mesure des sorties, des voyages, ma soif d'apprendre et mon envie de se perfectionner dans ce domaine s'est élargie, (détermination des plumes, nids, traces..) et j'ai commencé a me pencher sur les autres groupes taxonomiques.

J'ai tout d'abord essayé les orthoptères, les arachnides ou encore les rhopalocères, mais c'est finalement grâce à Frédéric Lagarde, un entomologiste du Limousin, que j'ai commencé en 2016 à me passionner pour les libellules. N'ayant pas de guide de détermination précis, ni de matériel photographique adapté, je me suis reconcentré sur l'ornithologie pendant trois ans, jusqu’à recevoir fin 2019, le Dijkstra. Ce livre me passionne, et je dévore et essaye d'assimiler un maximum de critère en commençant par les espèces communes et connues dans mon département.

Début 2020, c'est le début de la situation sanitaire que nous connaissons tous. En plein confinement, j'ai la chance de me faire prêter un reflex. C'est alors le plein essor des odonates, toutes les planches retenus et mémorisées pendant l'hiver me reviennent en mémoire, et c'est à force de nombreuses sorties dès le moindre temps libre que j'essaye de progresser dans mes détermination, aidé par des spécialistes sur les réseaux sociaux. Tout au long de l'année qui a suivi, j'ai alors essayé de visiter des habitats différents afin de rencontrer un maximum d’espèces différentes a des stades de développement différents. Lorsque 2020 se termine, je décide alors de me lancer dans la détermination des exuvies.

Au cours du printemps 2021, j'ai essayé de faire le plus souvent possible des prospections dans la vallée de la Boutonne, afin d'améliorer les connaissances odonatologiques sur ce cours d'eau. Tout ces efforts m'ont permis d'observer 46 espèces dans le sud de notre département, et de trouver de nouvelles stations pour plusieurs espèces peu communes ici, comme le Gomphe de Graslin (Gomphus graslinii, en photo).

 

J’espère que la communauté naturaliste des Deux-Sèvres sera ouverte a m'accueillir parmi elle, et encore merci à l'équipe des valideurs de nature79.
 

posté par Nicolas Cotrel
 
mercredi 1 septembre 2021
Bivalves
Bilan de la formation sur les Bivalves lundi 16 août à Availles-Thouarsais
Dans le cadre du projet sur les Mulettes de Nouvelle Aquitaine, la deuxième séance de formation s’est déroulée lundi 16 Août à Availles-Thouarsais.
Les participants présents ont ainsi été formés à la reconnaissance des principales espèces de bivalves des Deux-Sèvres, et un inventaire a été réalisé sur le Thouet à l’œil nu ou en utilisant un aquascope.
Au total, 3 espèces ont été observées (Anodonte des étangs, Corbicule asiatique, Mulette des rivières). A noter la présence d’une couleuvre vipérine observée à l’aquascope.
 
Plus d'informations sur les bivalves : https://www.dsne.org/connaitre-et.../faune/bivalves/
 
Photo : Pascale Jean Dit Berthelot

posté par Paulin Mercier
 
dimanche 29 août 2021
Mammifères
Données historiques DSNE

Les "jeunes" ne s'en rendent pas compte mais l'évolution technique de l'agrégation de données naturalistes a été impressionnant depuis 20 ans dans nos associations !

Combien de cartes maillées ont été cochées à la main à l'époque des 1ers atlas départementaux et régionaux sur les amphibiens, reptiles, odonates ... Nous avons connu excel, Paradox, FNAT et maintenant biolovision (nature79) depuis 2011, jumelé à des Systèmes d'Informations Géographiques (merci le GODS pour l'appui) pour traiter ces observations pour moults types de projets

Dans ce cheminement de progression constante et impressionnante d'accumulation de connaissances, une mission qui n'est pas des moindres est de ne pas perdre la trace des précédentes observations (d'autant plus utiles depuis quelques années avec notre capacité à produire des listes rouges régionales). L'intégration de ces bases sous nature79 ou rendre leur compatabilité entre elles n'est pas une mince affaire :

- quelques unes de ces bases ont pu être intégrées in extenso ou presque : atlas odonates (malheureusement sans pouvoir garder la trace des noms d'obsevrateurs - sous biolovision)

- pour l'atlas mammifères Poitou-Charentes et les débuts de celui sur les Rhopalocères, excel n'a pas permis de regrouper de données homogènes sur beaucoup de champs (date, nom d'observateur, localisation...) et ces observations nous manquent souvent. "Profitant" de la météo catastrophique de ce printemps, la saisie des observations des principales espèces (in extenso trop laborieuse, donc saisies en données de 2nde main) a été effectuée manuellement et longuement par 2 salariés de DSNE. Merci Ludovic et Paulin !

- des bases métiers émergent également, comme celle liée à la RNR du Bocage des Antonins, l'intégration des données de nos prestataires (en particulier sur la RNR mais pas que) ou celle liée au jeu de données impressionnant lié au transpondage du Grande Rhinolophe et Murin à oreilles échancrées

Tout cela sans parler des bases de données de nos partenaires (OK au sein du réseau PCN et FNE NA), parfois compatibles (PNR du Marais poitevin) ou pas (OFB, OPIE Poitou-Charentes ...)

N. Cotrel

posté par Nicolas Cotrel
 
mercredi 25 août 2021
Sorties et conférences DSNE de fin août-septembre !

La saison des sorties naturalistes n'est pas terminée, et celle des conférences reprend. 11 sorties sur le terrain et 1 conférence vous sont proposées par l'équipe bénévole et salriée de DSNE

Inscriptions toujours à réaliser svp sur HElloAsso. Revoici le programme :

AOUT

MER 25 : BALADE NATURALISTE sur le Thouet / Le tallud

VEN 27 : A LA DECOUVERTE DES CHAUVES-SOURIS / Melle

SEPTEMBRE
VEN 3 : CAUSERIE : LES COCCINELLES EN DEUX-SÈVRES / Niort
 
VEN 3 : les chauves-souris de sainT-GELAIS
 
sam 4 : DÉCOUVERTE DES ARAIGNÉES NIORTAISES / Niort
 
SAM 4 : MARAIS DE BESSINES ET RESTAURATION ECOLOGIQUE / BEssines
 
jeu 9 -> changement de date : VEN 24 : LES CHAUVES-SOURIS DE SAINT-HILAIRE-LA-PALUD
 
ven 10 : BOCAGE, AGRICULTURE ET CHAUVES-SOURIS / La Petite Boissière
 
sam 11 : sortie dans le Bois de Chantemerle / Niort - avant l'AG de DSNE
 
dim 12 : LES RESSOURCES DU SOUS-SOL A ECHIRE
 
sam 18 : GESTION FORESTIERE ET CHANGEMENT CLIMATIQUE / Les Chateliers
 
sam 25 : ANNIVERSAIRE DE LA RNR BOCAGE DES ANTONINS / St Marc la Lande

INFO COVID-19 : PASS SANITAIRE sera exigé sur tous les temps en salle (conférence , AG)

posté par Nicolas Cotrel
 
lundi 23 août 2021
Chauves-souris
La Pipistrelle commune, une chauves-souris courante en déclin...

La Pipistrelle commune est une des plus petites espèces de chauves-souris que nous avons en France. Bien que très courante dans nos paysages, elle subit cependant un fort déclin depuis 2006...

En effet, le programme de sciences participatives Vigie-Chiro (porté par le Muséum national d'Histoire naturelle de Paris) regroupe trois protocoles permettant d'étudier les chauves-souris à travers tout le pays et d'accumuler suffisamment d'informations pour estimer l'état de conservation des populations à l'échelle de la France. Ces mammifères nocturnes de petite taille sont très difficiles à observer correctement, et comme pour les oiseaux avec leur chant, on peut les identifier grâce aux ultrasons qu'ils émettent pour communiquer et pour chasser. Ces cris constituent en quelque sorte une signature acoustique propre à chaque espèce.

Des suivis ont donc été menés pendant plus de 5600 nuits, permettant d'enregistrer plusieurs millions d'émissions sonores de chauves-souris. Depuis 2006, c'est donc au moins 33% des populations de Pipistrelle commune qui ont disparu. Pour remettre en contexte, selon le même programme, c'est 54% des chauves-souris de la métropole qui ont disparu entre 2006 et 2019, pour causes principales : la disparition des insectes et la perte d'habitats.

Continuez à nous aider à mieux connaitre ces animaux pour pouvoir mieux les protéger en notant vos observations !

posté par Alexandre Langlais
 
jeudi 5 août 2021
Chauves-souris
Fin des comptages estivaux des chauves-souris des Deux-Sèvres !

Les comptages estivaux prennent fin ! Merci à tous pour votre participation cette année ! Nous avons été 28 personnes à nous mobiliser lors de cette importante phase dans le cadre du suivi des colonies des Deux-Sèvres.

Grâce à cette mobilisation, c’est un total de 1603 Grand rhinolophe et 1996 Murin à oreilles échancrées qui ont été comptés !

En plus de cela, nous avons pu dénombrer plus de 300 jeunes de Grand rhinolophe, soulignant le bon déroulement de plusieurs maternités.

Deux colonies ont montré du retard cette année, probablement à cause d’un fort dérangement causé par une Chouette effraie (ceux présents à ce moment-là s’en souviendrons !). Il sera intéressant de les suivre de nouveau l’année prochaine pour en avoir le cœur net ainsi qu’envisager quelques aménagements.

 

Voici donc les résultats de nos comptages cette année :

 

COMMUNE

SITE

Grand rhinolophe

Murin à oreilles échancrées

AZAY-SUR-THOUET

La Babinière

90

0

ALLONNE

La Marchandière

25

0

FENIOUX

Cézelle

220

435

LE BUSSEAU

La Bourtière

43

45

SAINTE-OUENNE

Citerne à eau

75

68

XAINTRAY

Pichenin (Puy-Chenin)

102

14

LA CHAPELLE-SAINT-ETIENNE

Guibaud

128

324

LE PIN

Beauregard

0

0

BOUSSAIS

Chateau de Chatillon

114

30

FAYE-L'ABBESSE

Centre-Bourg

204

652

MAISONTIERS

2 rue de l'Arceau

0

0

SAINTE-GEMME

Le Plessis

141

338

AIRVAULT

Pont de Vernay (Four à chaux)

8

20

AUBIGNY

3 rue des lilas, lieu-dit Fondechien

10

0

CERIZAY

La Billardière

26

0

ARGENTONNAY

Château d'Argenton

326

0

SAINT-MARTIN-LES-MELLE

Chateau de Gagemont

41

70

MAISONTIERS

Château de Maisontiers

50

0

 

Total

1603

1996

 

Merci encore pour votre mobilisation, et belles observations à toutes et à tous !

posté par Alexandre Langlais
 
jeudi 15 juillet 2021
Des partenaires de nature79 saisissent également leurs observations

Depuis le début le site nature79.org, surtout utilisé par les bénévoels et équipes de DSNE et GODS, offre la possibilité à des personnes morales de gérer les observations de leurs équipes

Ainsi, depuis 2011, plusieurs partenaires géraient leurs obsevrations professionnelles avec notre site 

- 2 associations : le CPIE de Gâtine poitevine et le CEN Nouvelle Nouvelle Aquitaine

- la Communauté de Communes du Thouarsais (en charge de 4 ENS) et le Syndicat Mixte de la Boutonne

- le CEBC-CNRS de CHizé

- la brigade 79 de l'OFB (ex ONCFS)

 

Le dernier en date, la semaine passée, est le Syndicat Mixte de la Vallée du Thouet, avec son équipe de Techniciens de rivière

Merci à eux pour ce partenariat (déployé également en pédagogie, actions de conservation de milieux...) !

N. Cotrel

posté par Nicolas Cotrel
 
mercredi 14 juillet 2021
Sorties de juillet/août avec DSNE : il en reste !

Malgré une participation en berme, nous maintenons l'organisation (avec inscription - sur helloasso) aux sorties DSNE

Nous vous proposons donc cet été plusieurs thématiques et lieux :

DÉCOUVERTE DES PAPILLONS DE JOUR DE STE NEOMAYE samedi 17 juillet 2021
 
FORMATION RECHERCHE DES MULETTES lundi 2 août 2021 (St Maxire) et lundi 16 août (Availles-Thouarsais)
 
NUITS DE LA CHAUVE-SOURIS:
- mercredi 18 août 2021 à NIORT
- vendredi 20 août 2021 autour de la citerne de Ste Ouenne 
- vendredi 27 août 2021 à Melle
 
Sorties réalisées dans le cadre de partenariats communaux (projet Nature et Transition Ste Neomaye, programme Niort Plage de Niort, Melle), intercommunaux (projet "Nature extraordinaire de Gâtine") et de projets associatifs régionaux (connaissance des mulettes de FNE NA)
posté par Nicolas Cotrel
 
samedi 3 juillet 2021
Oiseaux
Tendres oreilles, ô derniers chants !

Pensez à noter les derniers chants !

Si noter la première observation d’une espèce migratrice de retour dans notre département est une chose plutôt aisée, que la plupart des contributeurs à nature79 font de façon spontanée, il en va tout autrement pour les derniers chants que nous nous efforçons de vous signaler dans chaque synthèse annuelle des observations ornithologiques du LIROU.

Le problème avec le dernier chant, c’est qu’on n’est jamais certain que ce sera effectivement le dernier et qu’on ne prête pas toujours une attention suffisante aux chants des espèces communes ! L’information est pourtant intéressante, puisqu’elle nous renseigne sur d’éventuelles modifications de la période de reproduction des espèces.

Il convient donc d’avoir une certaine connaissance sur la phénologie (la répartition temporelle) du chant des espèces. En effet, si certaines peuvent chanter à peu près toute l’année (Alouette lulu, Rougegorge familier, Troglodyte mignon, Accenteur mouchet, Bruant zizi, Grive draine, etc…) d’autres ont une période de chant plus restreinte. Ainsi, si les chants de Rossignol philomèle, du Coucou gris et de la Huppe fasciée se font déjà rares en cette fin juin, ceux du Pipit des arbres, de la Fauvette grisette, de l’Hypolaïs polyglotte ou de la Fauvette des jardins devraient cesser début juillet. A la fin de juillet et début août, il faudra prendre garde aux derniers chants du Bruant jaune, Pinson des arbres, Grive musicienne, Verdier d’Europe ou du Loriot d’Europe. D’autres encore chanteront peut-être jusqu’en septembre, comme la Tourterelle des bois et la Fauvette à tête noire voire jusqu’en octobre comme le Pouillot véloce…

Pour les noter correctement dans nature79, vous pouvez spécifier « chanteur !» ou même « cht » en remarques dès que la période devient un peu tardive.

De plus, attention à l'utilisation du code atlas 3 qui est parfois employé de manière un peu abusive pour des espèces discrètes (Gobemouche gris, Pie-grièche, etc...) pour signaler des individus cantonnés et qui n'est de toute manière pas très explicite concernant le caractère chanteur de l'oiseau.

Enfin, merci d'expliciter au maximum vos mentions de "contacts auditifs" dont on sait qu'il vont, chez les oiseaux comme chez les hommes, de l'éructation la plus vulgaire à la plus poétique des vocalise !

N’hésitez à vous reporter aux synthèses ornithologiques de votre magazine préféré (LE LIROU évidemment !) et à l'article de Michel Fouquet sur le sujet dans le lirou 35 pour plus d’informations sur ces « derniers chants » et bien d'autres choses encore !

Bonnes observations et bonne écoute à tous.

posté par Clément Braud
 
vendredi 25 juin 2021
Odonates
L'Agrion joli n'est pas mort en 79 ! A rechercher...

L’Agrion Joli (Coenagrion pulchellum) a été redécouvert cette année dans le département lors des prospections réalisées par DSNE.

Agrion que l’on pensait disparu en Poitou-Charentes, plusieurs individus ont été recensés ces derniers jours sous une peupleraie, le long de chenaux, dans une mégaphorbiaie, à NIORT.

Cette espèce a été recherchée sans succès en 2020 dans le cadre du plan régional d’action en faveur des odonates du Poitou-Charentes. Les stations historiques et les milieux favorables étaient ciblés au sein de 125 milieux aquatiques.

Entre 2000 et 2015, l’espèce a été notée sur seulement 9 sites en Deux-Sèvres, aucune donnée n’a été enregistrée depuis.

 

Ce Zygoptère est une espèce inscrite sur la liste rouge des espèces menacées du Poitou-Charentes comme en danger critique d’extinction.

Cet Agrion bleu et noir affectionne essentiellement les milieux stagnants ou à très faible courant, ensoleillés et comportant une végétation aquatique bien développée. L’agrion joli fréquente également les secteurs calmes de cours d’eau plus important avec une végétation luxuriante proche.

Dans la région les dates extrêmes d’émergence vont du 10 avril au 11 juillet, les imagos commencent à se raréfier à partir de la fin du mois de juillet, les derniers individus volants ayant été observés un 25 juillet en Deux-Sèvres.

Les critères d’identifications sont à croisés afin d’identifier ce Zygoptère morphologiquement proche de l’Agrion jouvencelle (Coenagrion puella) et de l’Agrion mignon (Coenagrion scitulum)

  • Bord postérieur du prothorax vigoureusement trilobé (mâle et femelle),
  • Cercoïdes très rapprochés à la base et dépourvus de pointe aux extrémités, sont aussi longs que les appendices anaux inférieurs
  • Le second segment abdominal en forme de Y épais rattaché à l’extrémité du segment (mâle),
  • Les mâles présentent des taches claires en forme de point d’exclamation sur le Thorax (pas systématique)

Les dessins noirs sont très variables chez les deux sexes, la variété des dessins ne justifie pas à elle seule la description de l’espèce.

L’espèce discrète est donc à rechercher dans notre département dans les milieux favorables, milieux stagnants et/ou à faible courant ayant une végétation luxuriante type mégaphorbiaie.

Ne pas oublier de prendre des photographies des différents critères pour la confirmation de l’espèce.

Il est encore temps de recenser la bête !! A vos filets, loupes, jumelles et appareil photo.

 

Ludovic Rolland

Document à télécharger :  pulchellum_criteres_LRolland-2897.jpg
posté par Nicolas Cotrel
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 689

Groupe Ornithologique des Deux-Sèvres, Deux-Sèvres Nature Environnement
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2021