www.nature79.org
 Visiteur Anonyme  [J'AIMERAIS PARTICIPER]
VisionatureVisionature
ACCUEIL DE NATURE79.ORG
 
Forum de nature79.org
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Carte espèce
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Contacts
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
Foire aux questions
    - 
Débuter avec nature79
  Statistiques d'utilisation
Consultez les cartes
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
La faune de votre commune
 - 
Cartes de présence
DSNE & GODS
 - 
Groupe Ornithologique des Deux-Sèvres
 - 
Sorties nature : vous êtes les BIENVENUS !
 - 
Deux-Sèvres Nature Environnement
Atlas et enquêtes
 - 
Atlas des oiseaux en hiver
 - 
Atlas Amphibiens-Reptiles 2017-2019
 - 
Inventaire des arbres remarquables
 - 
Programme régional sur la mortalité routière 2013-2016
 - 
Atlas Orthoptères (criquets, sauterelles, grillons) régional
 - 
Oiseaux des haies
 - 
Un "Refuge Chauve-souris" chez vous ?
 - 
Atlas régional des papillons de jour
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Sur la piste du crapaud musicien
 - 
Observatoire des Hirondelles
Le coin du naturaliste
 - 
Coccinelles
 - 
Cigales
 - 
Reptiles
 - 
Orthoptères
 - 
Papillons de jour
 - 
Mammifères
 - 
Amphibiens
 - 
Oiseaux
 - 
Odonates / Libellules
 - 
Ascalaphes et fourmilions
 - 
Papillons de nuit
 - 
Conseils aux photographes
 - 
Araignées
Les partenaires
 - 
Bases voisines
 - 
Partenaires institutionnels
 - 
Le réseau Poitou-Charentes Nature
 - 
Les photographes nature en Deux-Sèvres
 - 
Observatoire du Marais Poitevin
 - 
Données régionales
Les liens

Coccinelles

Les Coccinelles des Deux-Sèvres

Vos données de Coccinelles vont contribuer à améliorer la connaissance de ces coléoptères dans notre département. Ellescontribueront aussi à alimenter le projet d'atlas des Coccinelles du Grand Ouest de la France, coordonné par le GRETIA (Groupe d'Etude des Invertébrés Armoricains), qui prévoit une enquête sur une période de 2017 à 2021 sur 15 départements.

Le groupe des Coccinelles compte 126 espèces connues en France. 80 espèces sont possibles en Deux-sèvres mais 51 sont connues à ce jour. La liste des espèces possibles avec leur milieux est disponible en bas de page.

 

Quelques éléments de biologie :

Ce sont de petits Coléoptères de 1 à 8 mm aux couleurs très variées. Ils appartiennent au super-ordre des Holométaboles. C'est-à-dire qu'ils se caractérisent par une métamorphose complète qui passe par quatre stades : l'œuf, la larve, la nymphe et l'imago.

Les Coccinelles se nourrissent de pucerons, de cochenilles, de moisissures ou de divers végétaux selon les espèces.

Elles n'ont en général qu'une génération par an. L'adulte peut hiverner –  c'est la diapause – et se reproduire et pondre au printemps suivant.

 

La recherche des coccinelles :

On les rencontre à vue sur divers végétaux mais pour multiplier les chances d'observation il existe deux techniques : le fauchage et le battage (qui vous permettront de découvrir aussi beaucoup d'autres invertébrés !)

Le fauchage de la végétation s'effectue avec un filet fauchoir ou un filet à papillon très solide. Cela permet d'explorer la strate herbacée pour découvrir certaines espèces comme Tytthaspis sedecimpunctata, Rhyzobius litura, lesCoccidula ou certains Scymnus.

Le battage de branchages permet d'observer un grand nombre d'espèces avec un "parapluie japonais" (une cuvette blanche ou un drap posé au sol font aussi l'affaire) et un bâton pour frapper les branches et faire chuter les insectes.

Le printemps et l'été sont les meilleures périodes mais il ne faut pas négliger l'automne et l'hiver, notamment pour inspecter toute la végétation persistante (conifères, houx, lierre, lauriers, haies horticoles des jardins...) qui abrite les insectes qui hivernent. Le battage peut donner lieu à quelques surprises.

 

Identifier les coccinelles :

Les grandes coccinelles (de taille supérieure à 2,5 mm) sont les plus faciles à identifier mais des confusions sont possibles. Notamment en raison de la variabilité des points ou des couleurs au sein de la même espèce. Il suffit de consulter ce site allemand pour s'en rendre compte : https://www.kerbtier.de/cgi-bin/enFarbvarCoccinellidae.cgi

Le nombre de points n'est donc pas un critère fiable chez toutes les espèces. (Ils n'indiquent pas non plus l'âge de l'insecte !)

Des ouvrages et des clés d'identification existent pour certaines régions :

Tourrette M. & Perrot J., 2006. – Identifier les coccinelles. Salamandre miniguides, 21, Éditions de la Salamandre, Neuchâtel. ISBN 978-2-940460-14-4.

Baugnée J.-Y. & Branquart E., 2000. – Clef de terrain pour la reconnaissance des principales coccinelles de Wallonie (Chilocorinae, Coccinellidae et Epilachninae). Jeunes et Nature asbl, Wavre, Belgique : 56 p.

Derolez B., Orczyc N. & Declercq S., 2014. – Clef d'identification des Coccinelles du Nord – Pas-de-Calais, version 4.1, 84 p.

http://gon.fr/gon/wp-content/uploads/2015/03/cle_cox_NPdC_version4_1.pdf

 

On peut se référer avec intérêt aux travaux effectués dans d'autres départements :

Pour le Maine-et-Loire : DURAND O., 2014 - Atlas des Coccinelles du Maine-et-Loire. Anjou Nature n°5

Pour les Côtes-d'Armor : http://www.nature22.com/coccinelles22/accueil.html

Pour la Vendée : http://www.naturalistes-vendeens.org/faune/coccinelles/

Pour la Manche : Le Monnier Y. & Livory A., 2003. – Atlas des Coccinelles de la Manche. Les dossiers de Manche-Nature, 5, 206 p.

 

Les petites coccinelles appartenant aux sous-familles des Scymninae et des Coccidulinae sont difficiles à identifier et nécessitent souvent une loupe binoculaire. Il est possible de conserver des individus pour confirmation auprès de spécialistes.

Comme pour les Libellules et les Orthoptères un ouvrage de référence pour l'identification est prévu dans la même collection des Cahiers d'identification. Nous espérons sa publication en 2018.

 

Saisir des données dans nature79.org :

Dans un premier temps si l'on débute il est préférable d'accompagner ses données de photos. Des remarques sur le mode de collecte et sur la plante où on a trouvé l'insecte sont les bienvenues (par exemple "au fauchage sur orties" ou "au battage de houx). Cela permet souvent d'améliorer nos connaissances sur l'écologie et la biologie des insectes et de les partager.

 

SOUS-FAMILLE, TRIBU, espèce

Milieux fréquentés, plantes-hôtes

Présence en 79

COCCIDULINAE

 

 

Coccidula rufa

Zones humides

confirmée

Coccidula scutellata

Zones humides

probable

Lindorus (=Rhyzobius) forestieri

Forêt, sous-bois

confirmée

Lindorus (=Rhyzobius) lophanthae

Parcs, jardins

confirmée

Rhyzobius chrysomeloides

Ubiquiste mais arboricole sur résineux et ajoncs

confirmée

Rhyzobius litura

Ubiquiste mais strate herbacée

confirmée

CHILOCORINAE

 

 

Chilochorus bipustulatus

Divers milieux

confirmée

Chilochorus renipustulatus

Arbres, haies

confirmée

Exochomus quadripustulatus

Arbres

confirmée

Parexochomus nigromaculatus

Milieux ensoleillés avec ajoncs et bruyères

confirmée

Platynaspis luteorubra

Haies, résineux ou bords d'étangs

confirmée

ORTALIINAE

 

 

Rodolia cardinalis

Mimosas, agrumes (prédatrice de la Cochenille Icerya purchasi)

possible

Novius cruentatus

Pins, chênes

possible

COCCINELLINAE

 

 

HALYZIINI

 

 

Halyzia sedecimguttata

Arbres

confirmée

Psyllobora vigintiduopunctata

Divers plantes (rouille d'Erysiphaceae)

confirmée

Vibidia duodecimguttata

Arbres

confirmée

TYTTHASPIDINI

 

 

Anisosticta novemdecimpunctata

Zones humides, ceinture rivulaire

confirmée

Coccinula quatuordecimpustulata

Friches, graminées

possible

Tytthaspis sedecimpunctata

Diverses plantes de la strate herbacée

confirmée

COCCINELLINI

 

 

Adalia bipunctata

Ubiquiste

confirmée

Adalia decempunctata

Tous types d'arbres et arbustes

confirmée

Anatis ocellata

Vieux conifères en lisière de forêt

possible

Aphidecta obliterata

Conifères

confirmée

Calvia decemguttata

Arbres feuillus

probable

Calvia quatuordecimguttata

Arbres feuillus ou résineux

confirmée

Calvia quindecimguttata

Aulnes, bords de rivière

confirmée

Ceratomegilla undecimnotata

Milieux ouverts et thermophiles

peu probable

Coccinella hieroglyphica

Bruyères

possible

Coccinella magnifica

Strate arbustive à proximité de fourmilière de Formica sp

probable

Coccinella quinquepunctata

Ubiquiste

possible

Coccinella septempunctata

Milieux ouverts

confirmée

Coccinella undecimpunctata

Strate herbacée en milieu thermophile

confirmée

Harmonia axyridis

Ubiquiste

confirmée

Harmonia quadripunctata

Pins

confirmée

Hippodamia tredecimpunctata

Zones humides

confirmée

Hippodamia variegata

Milieus ouverts et thermophiles

confirmée

Myrrha octodecimguttata

Pins

probable

Myzia oblongoguttata

Conifères

confirmée

Oenopia conglobata

Feuillus (surtout chênes)

confirmée

Oenopia doublieri

Tamaris ou à proximité

confirmée

Oenopia lyncea

Chêne ou lierre

confirmée

Propylea quatuordecimpunctata

Ubiquiste (strate herbacée ou arborescente)

confirmée

Sospita vigintiguttata

Zones humides (aulnes ou strate herbacée)

confirmée

EPILACHNINAE

 

 

Henosepilachna argus

Bryones et cucurbitacées

confirmée

Henosepilachna elaterii

Cucurbitacées

possible

Subcoccinella vigintiquatuorpunctata

Strate herbacée ou arbustes

confirmée

SCYMNINAE

 

 

Hyperaspis campestris

Lieux boisés, houx

confirmée

Hyperaspis concolor

Strate herbacée en milieu sec

possible

Hyperaspis galliae

 

confirmée

Hyperaspis pseudopustulatus

 

possible

Hyperaspis reppensis

Strate herbacée en milieu sec

possible

Clitosthetus arcuatus

Feuillages persistants

confirmée

Cryptolaemus montrouzieri

Milieux anthropisés

possible

Nephus bipunctatus

Bois de feuillus

possible

Nephus nigricans

Agrumes et arbustes divers

possible

Nephus quadrimaculatus

Lierre

confirmée

Nephus redtenbacheri

Milieux humides

confirmée

Scymnus (Mimopullus) fulvicollis

Boisements de chênes

possible

Scymnus (Neopullus) ater

Chênes et autres feuillus

possible

Scymnus (Neopullus) haemorrhoidalis

Boisements

confirmée

Scymnus (Neopullus) limbatus

Saules

possible

Scymnus (Parapullus) abietis

Forêts

possible

Scymnus (Pullus) auritus

Chênes

confirmée

Scymnus (Pullus) ferrugatus

Feuillus près de l'eau

confirmée

Scymnus (Pullus) fraxini

Lisières forestières

possible

Scymnus (Pullus) impexus

Sapins et épicéas

confirmée

Scymnus (Pullus) oertzeni

Sapins

possible

Scymnus (Pullus) subvillosus

Milieux anthropisés

confirmée

Scymnus (Pullus) suturalis

Pins

probable

Scymnus (Scymnus) apetzi

Haies, strate herbacée

confirmée

Scymnus (Scymnus) bivulnerus

Strate herbacée en milieu sec

possible

Scymnus (Scymnus) frontalis

Arbres et strate herbacée en milieu thermophile

confirmée

Scymnus (Scymnus) interruptus

Milieux anthropiques

confirmée

Scymnus (Scymnus) magnomaculatus

 Végétation xérophile sur sol sablonneux

confirmée

Scymnus (Scymnus) nigrinus

Conifères

possible

Scymnus (Scymnus) rubromaculatus

Arbres et arustes divers

confirmée

Scymnus (Scymnus) rufipes

Chênes et divers feuillus

confirmée

Scymnus (Scymnus) schmidti

Ubiquiste

probable

Scymnus (Scymnus) suffrianioides apetzoides

Strate herbacée en milieu sec

possible

Stethorus pusillus

Arbres et arbustes

confirmée

 

© Stéphane Charrier 2017 st.cha@wanadoo.fr

État au 30 août 2017 : 51 espèces confirmées en Deux-Sèvres.


Groupe Ornithologique des Deux-Sèvres, Deux-Sèvres Nature Environnement
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2017